athenadentalnews

athenadentalnews

Soins dentaires, une avancée sociale majeure

«Les Vaudois voudront-ils d’une assurance publique obligatoire pour les soins dentaires le 4 mars prochain?» Probablement oui s’ils ne se laissent pas berner par des arguments aussi fallacieux que mensongers. «Ces prélèvements fragiliseraient encore un peu plus l’économie de notre canton et, partant, sa prospérité», écrivait Claudine Amstein dans nos colonnes le 17 janvier. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de lampe de blanchiment dentaire et blanchiment dentaire sur notre site.

 

 

L’extrême gauche – telle que mentionnée dans son argumentaire – est pourtant suivie par tous les partis de gauche, une quantité non négligeable de médecins, de personnalités de droite, de citoyennes et de citoyens qui n’en peuvent plus de travailler afin de ne payer que loyer, impôts et assurances-maladie en espérant avoir encore de quoi manger pour le mois suivant et n’allant plus chez le dentiste depuis longtemps, n’en ayant plus les moyens. Comment bien choisir le fauteuil dentaire comme toute notre matériel dentaire ?

 

Parlons-en des coûts et du financement; contrairement à ce qui était affirmé, nous serions bien loin d’un arrosoir façon LAMal qui grève lourdement le budget d’un ménage puisque le mode de financement proposé est calqué sur un modèle éprouvé qui est celui de l’AVS. C’est actuellement le système le plus juste qui soit, chaque salarié y contribuant de manière égale au prorata de son revenu.

 

À fustiger les indépendants, les retraités, les personnes sans activité lucrative, les jeunes de moins de 18 ans, c’est une part non négligeable de la population qui est stigmatisée et dont on se moque. Une partie qui a pourtant œuvré sa vie durant pour la prospérité du pays, une autre qui n’a pas forcément choisi d’être dans sa situation et enfin une qui n’a pas encore pu participer à cela. Si l’égalité des chances existait, ça se saurait. Malheureusement, il n’en est rien.

 

La prévention et la responsabilité individuelle ne sont qu’un leurre. Lorsqu’une personne n’a pas une bonne dentition, ce n’est pas forcément de sa faute. Et ce n’est pas non plus forcément les conséquences d’un manque d’hygiène ou d’un quelconque excès de sucre. Une bonne santé bucco-dentaire prévient quantité de maladies évitant ainsi l’augmentation des primes des caisses maladie. Ce qui enrichit lobbies, pharmas et autres conseils d’administration.

 

 

 

 

Les factures de dentiste sont un casse-tête

 



02/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres