athenadentalnews

athenadentalnews

Soins dentaires pour enfants : un traitement calmant inaccessible

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, déplore que des milliers d'enfants n'aient plus accès à un traitement contre l'anxiété lorsqu'ils vont chez le dentiste. Il accuse l'Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ) d'être responsable de la situation, alors que l'opposition le somme de trouver une solution. Radio-Canada a révélé lundi que depuis l’abolition des frais accessoires, la sédation consciente n’était plus offerte aux enfants qui reçoivent des soins dentaires couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Vous pouvez chercher plus d'aspirateur de poussière sur outil dentiste.

 

 

La sédation consciente consiste à administrer au patient du protoxyde d’azote, un agent de sédation aux propriétés calmantes et relaxantes. La technique est utilisée auprès des enfants craintifs et des patients en situation de handicap ou réclamant des besoins spéciaux. Comme les dentistes pédiatriques n’ont plus le droit de facturer la sédation consciente aux patients couverts par la RAMQ, certains recommandent à leurs patients d’avoir recours à une anesthésie générale, une procédure plus lourde et plus coûteuse pour le gouvernement. Qu'est-ce que les caractéristiques de l'unité dentaire mobile GU-P302 avec compresseur d'air ?

 

La porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Diane Lamarre, juge la situation inacceptable. Elle a interpellé le gouvernement au cours de la période des questions afin qu’il s’engage à rendre la sédation consciente accessible aux enfants qui en ont besoin. « Ces enfants ne doivent pas se retrouver otages d'une négociation interminable entre le ministre de la Santé et les dentistes », a lancé la députée de Taillon en chambre.

 

Gaétan Barrette a répondu que le problème serait réglé depuis longtemps s’il ne tenait qu’à lui. Il a accusé l'Association des chirurgiens dentistes de ne pas avoir adopté une attitude « raisonnable » à la table de négociation. Cette dernière affirme pour sa part que les négociations avec le ministère de la Santé sont au point mort. « À un moment donné, l'autre partie devrait faire preuve du même intérêt et de ne pas faire passer des considérations pécuniaires, à profit, là, dans une certaine mesure, devant le bien-être des enfants », a déclaré Gaétan Barrette. Le ministre a tenu à préciser qu’aucun patient n’était obligé de subir une anesthésie générale pour recevoir des soins dentaires puisque la technique est employés pour des « soins qui ne sont pas urgents ».

 

 

 

 

Orthodontie pour adulte: quel appareil dentaire choisir ?

 



28/11/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres