athenadentalnews

athenadentalnews

Extraction d’une dent de sagesse par manque de place

Les dents de sagesse sont les 3e molaires situées à l’arrière de la bouche sur l’arcade dentaire. Généralement on en dénombre 4, mais certaines personnes peuvent en posséder plus, parfois moins. Parfois les dents de sagesse ne posent aucun problème et elles peuvent « cohabiter » avec les autres dents. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de lampe de blanchiment dentaire et blanchiment dentaire sur notre site.

 

 

Mais dans certains cas, les dents de sagesse n’émergent pas totalement. Cela est dû à un manque d’espace ou encore à un axe d’éruption désaligné. La dent de sagesse peut poser un problème lorsque cette dent est incluse, c’est à dire totalement recouverte par la gencive. Lors du premier rendez-vous, le dentiste peut vérifier au moyen d’une sonde s’il existe une porte d’entrée pour les bactéries. Cette intervention est rapide et normalement indolore. Pouvez-vous nous introsuire le nettoyeur à Ultrasons YJ25-12DT ?

 

Si le dentiste constate un mauvais positionnement de la dent ou un risque d’infection de la dent de sagesse ou de la dent adjacente, alors il est possible qu’il recommande d’extraire la dent de sagesse. Le dentiste généraliste pourra alors extraire la dent lui-même ou adresser le patient à un spécialiste en chirurgie maxillo-faciale. Avant toute intervention, une évaluation de la structure dentaire est faite à partir d’une radiographie panoramique de la mâchoire complète.

Cette radiographie permet de voir toute la dentition d’un coup et éviter ainsi la possibilité de complications durant la chirurgie. Si vous avez un doute sur une dent de sagesse ou une douleur, n’hésitez pas à contacter nos dentistes du Cabinet David et Cloutier. Nos professionnels en santé dentaire vous renseigneront et vous aideront à prendre une décision éclairée : conserver la dent de sagesse ou la faire enlever.

 

Les dents de sagesse sont les troisièmes molaires, les dernières en arrière sur l’arcade dentaire. Leurs éruptions se font en général entre 16 et 25 ans, mais elles ne sont pas systématiques et certaines personnes n’en ont pas. Comme chez les enfants, la percée de ces dents peut provoquer des douleurs. Il s’agit alors d’un simple processus éruptif physiologique. Dans ce cas, un topique antalgique (comme le pansoral) ou un antalgique systémique (comme du paracétamol) peut suffire à réduire les douleurs. Dans certains cas, cependant, la gencive recouvrant la couronne d’une dent de sagesse s’infecte. C’est ce que l’on appelle une péricoronarite.

 

 

 

 

La sécheresse buccale, responsable d’une mauvaise haleine

 



07/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres