athenadentalnews

athenadentalnews

L’outil troyen qui optimise l’anesthésie dentaire

Une idée de bon sens en l’occurrence. « L’anesthésie tronculaire est l’anesthésie la plus couramment pratiquée chez le dentiste pour endormir les dents du bas. Elle est réalisée à mains levées par les dentistes qui s’appuient sur des repères parfois difficiles à mettre en évidence. Dans certains cas, le taux de réussite peut chuter et des complications peuvent apparaître. Avec près d’une anesthésie sur cinq qui échoue (de 15 à 20 % selon les études), c’est une proportion importante. Tous ces aléas génèrent un stress pour le praticien comme pour le patient et font perdre du temps. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de lampe de blanchiment dentaire et blanchiment dentaire sur notre site.

 

 

Installé à Troyes, avenue Pierre-Brossolette, ce chirurgien-dentiste est lui-même spécialisé en chirurgie buccale et n’intervient que sur la prescription de ses confrères. « L’idée que j’ai eue au départ, c’était de reproduire le principe des angulateurs utilisés en radiologie. J’ai cherché à établir d’autres repères plus faciles à mettre en évidence ». Grâce à l’analyse de 40 coupes scanner réalisées dans le service radiologie de l’hôpital de Troyes, le docteur Caillieux a pu déterminer de tels repères « et retenir la plus pertinente configuration de l’angulateur ». QUELS SONT LES TYPES DE TRAITEMENTS DE BLANCHIMENT ?

 

Cet instrument prend appui à la fois sur des parties externes du visage et sur certaines dents. Il permet le positionnement précis de l’aiguille. Pour jauger l’efficacité de son prototype, le dentiste troyen se rend à Paris où, avec des collègues de l’Université de Paris Descartes, il teste son angulateur sur 12 têtes humaines prélevées sur des cadavres frais. « Les résultats sont positifs : dans 91 % des cas, l’aiguille pique au bon endroit. Mais sans angulateur, le pourcentage chute à 58 % », indique Nicolas Caillieux.

 

Enfin, configuré pour injecter de manière fiable et reproductible une solution analgésique « au-dessus et en arrière du foramen mandibulaire (orifice dans la mâchoire, NDLR) », l’angulateur du Troyen est breveté dès 2009 dans neuf pays européens et même aux États-Unis. Mais les premiers prototypes ne seront finalisés qu’en 2012 avant d’être testés sur des patients avec succès.

 

« J’utilise, ainsi que d’autres praticiens, cet angulateur tous les jours depuis plusieurs années. Les utilisateurs sont très satisfaits : grâce à cet outil, le dentiste peut réaliser son anesthésie avec une efficacité et une sécurité proche de 100 % », confie le dentiste qui a créé sa société Dentalgic en février 2017.

 

 

 

 

Les soins dentaires sont-ils devenus un luxe ?

 



12/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres