athenadentalnews

athenadentalnews

Les chirurgiens – dentistes pessimistes face aux évolutions de leur métier

L’environnement des libéraux de santé subit des transformations en profondeur : évolutions des mentalités et attentes des patients, émergence des nouvelles technologies et du numérique dans le champ de la santé, évolutions réglementaires et crise économique forment un écosystème complexe qui impacte leur manière d’exercer et d’envisager l’avenir. Chaque année, l’Observatoire des Professions Libérales de Santé, CMV Médiforce réalise un SCAN afin d’appréhender ces différents indicateurs.    Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : lampe à polymériser et lampe à photopolymériser sans fil. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins.  

 

 

 

 

YS® Type I Lampe LED à polymériser

 

 

Cette 7ème édition de SCAN a été réalisée en collaboration avec l’institut Vision & Talents, auprès de 483 Professionnels Libéraux de Santé, répartis en 8 professions : biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes-ostéopathes, médecins généralistes, pharmaciens, radiologues et vétérinaires. L’année 2017 semble bien marquer le début d’un retournement de tendance, avec les trois indicateurs-clés du « climat général » à la hausse. Dans leur globalité, les Professionnel de Santé semblent optimistes face à l’avenir et accueillent favorablement les réformes de notre système de santé exception faite des chirurgiens-dentistes. Décryptage de cette étude.    Qu'est-ce que le davier dentaire ?

 

 

 

 

 

Un avenir qui leur semble peu favorable Tout d’abord, les perspectives de réformes venant des pouvoirs publics sont nettement moins bien perçues par les chirurgiens-dentistes, plusieurs d’entre elles attaquant de front leur situation financière. Ainsi, ils ne sont que 38 % (contre 79 % en moyenne) à se dire favorables au remboursement à 100 % des soins dentaires, d’optique et d’audio-prothèse et 20 % seulement (contre 73 % en moyenne) au “plafonnement des soins prothétiques”. Enfin, l’idée d’un Tiers Payant “généralisable courant 2018”, qui ne recueille déjà que 39 % d’avis favorables en moyenne, ne passe qu’auprès de 13 % d’entre eux. 

 

 

 

 

Ce sont les seuls professionnels interviewés qui se démarquent de la moyenne par leur plus faible niveau de satisfaction face à leur travail : même si aucun d’entre eux ne se dit “très insatisfait” (3 % de l’ensemble de l’échantillon), 32 % d’entre eux se disent “plutôt insatisfaits” contre 22 % en moyenne et ils ne sont que 2 % (vs 11% en moyenne) à se dire “très satisfaits”. Une large majorité de ceux qui recommanderaient à un jeune d’exercer leur profession en libéral (59 %) cite d’ailleurs spontanément “la liberté” avant le métier lui-même (cité par 37 %) comme raison de le faire. 

 

 

 

 

 

Les dentistes déposent officiellement leurs formulaires de retrait du régime public de soins

 

 

 

 

 



28/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres