athenadentalnews

athenadentalnews

Ajustement occlusal pour traiter et prévenir les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire

L’ajustement occlusal est utilisé depuis très longtemps dans la gestion des troubles temporo-mandibulaires. Il n’est pas clairement établi que l’ajustement occlusal est efficace dans le traitement des TTM. Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (avril 2002); le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2002, Numéro 2) ; MEDLINE (de 1966 au 8 avril 2002) ; EMBASE (de 1980 au 8 avril 2002) et nous avons fait une recherche manuelle dans les journaux particulièrement importants pour cette revue. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de lampe de blanchiment dentaire et blanchiment dentaire sur notre site.

 

 

Des rapports supplémentaires ont été identifiés à partir des listes de références des rapports analysés et des articles de revues concernant le traitement des TTM. Il n’existait aucune restriction concernant la langue. Les rapports ou les extraits non publiés ont été pris en compte à partir de la base de données SIGLE. L’ensemble des essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés mettaient en comparaison l’ajustement occlusal à un placebo, le réconfort ou aucun traitement chez les adultes souffrant de TTM. LES DIFFÉRENTES FRAISES

 

Les résultats étaient des mesures globales des symptômes, de la douleur, de la migraine et la limitation de mouvement. Les données ont été extraites de manière indépendante, par deux auteurs (Holy Koh (HK) et Peter G Robinson (PR)). Les auteurs ont été contactés pour obtenir des informations sur la randomisation et les retraits, et une évaluation de la qualité a été effectuée. Les directives statistiques de la Cochrane Collaboration ont été respectées et les ratios de risques ont été calculés à l’aide de modèles à effets aléatoires où une hétérogénéité significative a été détectée (P <0,1).

 

Plus de 660 essais ont été identifiés par la recherche initiale. Parmi eux, six essais, avec des résultats portant sur un total de 392 patients, ont pu être inclus dans la revue. À partir des données fournies dans les rapports publiés, des résultats basés sur les symptômes ont été extraits des essais sur le traitement. Les données relatives à l’incidence des symptômes ont été extraites des essais sur la prévention. Il n’a été démontré aucune différence entre l’ajustement occlusal et les groupes de contrôle.

 

 

 

 

Québec solidaire promet d’instaurer une assurance dentaire universelle

 

 



29/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres