athenadentalnews

athenadentalnews

Y a-t-il des rejets avec les implants dentaires ?

Les implants sont des dents artificielles comprenant racine et couronne ayant pour but de remplacer les dents absentes. Un implant dentaire est vissé dans l'os de la mâchoire. S’intégrant totalement à l’os, l'implant se soude à ce dernier,ce qui fait que l'implant s’ancre à l'os. S’il n'y a pas suffisamment d'os pour réaliser l'ancrage des implants ou le délai d’attente de la greffe osseuse et la pose de l’implant (entre 3 et 6 mois) n'est pas respecté, il peut y avoir des échecs (« rejet de l’implant dentaire ») comme dans toute technique chirurgicale. Vous pouvez savoir plus de lampe à polymériser sur www.athenadental.fr

 

 

Les implants dentaires sont fabriqués en titane. Ce métal est totalement biocompatible. Toutes les études scientifiques montrent une parfaite tolérance tissulaire (os et gencive). En implantologie dentaire, le titane est donc le matériau de référence. Il n'existe pas de rejet, car l'implant ne se comporte pas comme un corps étranger. Cependant, il existe des échecs comme dans toute technique chirurgicale. L'échec implantaire est rare et n'est à l'origine d'aucune conséquence aggravante. En effet, après un temps de cicatrisation ou parfois immédiatement, un nouvel implant peut être mis en place.

 

Le rejet de l’implant dentaire peut être également causé par une infection, par de mauvaises conditions de forage, mais en aucun cas par le matériau de l’implant. Les implants dentaires sont fabriqués en titane. Ce métal est totalement biocompatible, ainsi l'implant ne se comporte pas comme un corps étranger. Par la suite, il conviendrait mieux d’utiliser le terme « échec » au lieu du rejet de l’implant dentaire, car le rejet concerne les organes implantés dans l'organisme, comme la greffe d'un cœur provenant d'une autre personne.

 

Le taux de succès global des implants dentaires est supérieur à 95% à condition de respecter les indications, les principes chirurgicaux d'asepsie et les conseils postopératoires. Le tabac est nocif et limite le taux de succès en implantologie. En effet, chez les gros fumeurs, le taux de succès est moins important. A proprement parler, le rejet de l’implant dentaire n'existe pas. En cas d’un échec de l’implantation, l'implant devient mobile et douloureux. Il est alors retiré et on attend une nouvelle cicatrisation osseuse (3 à 6 mois) avant de pouvoir mettre un nouvel implant.

 

 

 

Quel est le coût moyen des implants dentaires ?

 



05/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour