athenadentalnews

athenadentalnews

Les techniques de blanchiment des dents sont-elles inoffensives ?

Avant toute chose, sachez que le blanchiment des dents comme on l’entend souvent par abus de langage consiste plus exactement en un éclaircissement des dents, ce qui, d’un point de vue marketing est bien entendu moins vendeur que la notion de « blanchiment ». En effet, avec ce dernier, le consommateur s’imaginait déjà avec un sourire « ultra bright ». Ne vous attendez donc pas à un miracle d’autant que la couleur de l’émail des dents est propre à chaque individu et varie avec l’âge, les habitudes de vie comme le tabagisme ou encore la consommation excessive de thé ou de café. Vous pouvez bien comprendre plus de marathon micromoteur sur www.athenadental.fr

 

 

Au regard des nombreux forums sur le thème du blanchiment, hormis la question du prix et de l'efficacité, on retrouve très souvent cette question : «Les techniques de blanchiment sont-elles dangereuses ?» Par ailleurs, le terme de «blanchiment» devrait être remplacé par «éclaircissement» : à partir de ce dernier, le patient serait plus à même de comprendre l'efficacité de ce type de traitement, mais surtout il lui éviterait d'attendre des résultats souvent inespérés.

 

Les techniques mises à la disposition des praticiens sont les suivantes : technique «à la maison» (ambulatoire) et/ou technique «au fauteuil» (en cabinet dentaire). Ces deux techniques se font sous contrôle permanent du chirurgien-dentiste. Plusieurs autres éléments sont à connaître pour pouvoir réaliser un éclaircissement dans de bonnes conditions : ces produits ne sont efficaces que sur des dents naturelles, en aucun cas sur les prothèses ou sur les reconstitutions en résine. Les traitements ne sont pas les mêmes sur les dents vivantes par rapport à un traitement sur une dent dévitalisée.

 

Le dernier effet «dangereux» des produits de blanchiment serait de croire qu'il s'agit d'un traitement durable dans le temps. En effet, l'ensemble des techniques permet d'obtenir un résultat qui est temporaire, qui doit être entretenu dans le temps afin de maintenir l'effet lumineux de ces fameuses dents «blanches». La stabilité moyenne que l'on observe est de deux à trois ans : un minitraitement peut ainsi être entrepris pour retrouver l'éclat du traitement initial.

 

 

 

 

Le tabagisme et les affections de la bouche

 



10/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour