athenadentalnews

athenadentalnews

Les dentistes qui aident la police

 

C’est un véritable raz de marée qui s’est abattu dans les médias suite à la publication ce lundi des résultats de l’observatoire citoyen des restes à charge sur le tarif des soins dentaires. Les chiffres publiés par l’observatoire citoyen des restes à charge sur les soins dentaires révèlent de graves dysfonctionnements.

Vous pouvez vérifier plus de lampe à photopolymériser sur matériel dentaire.

 

 

La reconnaissance des victimes par leur implantation dentaire représente 80% des identifications difficiles lors de grandes catastrophes. Il y a en effet très peu de chances que deux personnes aient la même denture, le même nombre de dents, le type, la position, leur présence ou absence et le type d'obturations. Pour procéder à la reconnaissance du défunt, les odontologues se reposent notamment sur les informations fournies par le dentiste qui soignait la personne de son vivant.

 

Sur les 9 milliards de dépenses facturées par les chirurgiens-dentistes, un tiers seulement a été remboursé par l’Assurance maladie. Les prothèses dentaires, les implants et les traitements d’orthodontie comptent parmi les soins laissant à la charge des patients les sommes les plus importantes. Quant au dentier intégral (prothèse unimaxillaire en résine) haut ou bas, le reste à charge pour le patient s’élève à près de 700 € après intervention de l’Assurance maladie et de sa complémentaire santé.

 

Les dents sont très résistantes car elles sont protégées, l'émail dentaire notamment est la partie la plus dure du corps humain. Les dents résistent à plusieurs facteurs de destruction tels que l'enfouissement, la crémation, l'immersion en eau douce ou en eau salée, la putréfaction ainsi qu'aux atteintes physico-chimiques. C'est pourquoi elles se révèlent être un bon élément d'identification de l'identité d'une personne.

 

Les analyses des données de la Cnam montrent par ailleurs que nombre de dentistes privilégient des techniques très onéreuses au détriment d’autres bien moins coûteuses, et dont la qualité de soins est pourtant reconnue comme équivalente ! C’est le cas avec la généralisation de l’« inlay-core ». Le tarif de cet acte est fixé librement par les professionnels. Il est évidemment préféré à la reconstitution sous couronne « au fauteuil », qui ne peut-être l’objet de dépassements.

 

 

 

Les aliments qui rafraichissent l’haleine

 

 



16/06/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour