athenadentalnews

athenadentalnews

La génomique pour mieux soigner les dents et les gencives

Certains ont une hygiène irréprochable et un déchaussement dentaire important, alors que d’autres ignorent superbement leur brosse à dent et affiche une gencive en super forme. Certains vivent un drame à cause de la présence d’un simple amalgame au mercure, alors que d’autres supportent sans problème (du moins perceptible) une bonne douzaine d’énormes « plombages ». Vous pouvez vérifier plus de stérilisateur dentaire sur outil dentiste.

 

 

Les microbes se déposent sur les dents sous forme d'un film incolore, la plaque dentaire, qui contient une multitude de bactéries. S'il n'est pas éliminé par le brossage, ce film ce transforme en tartre, un dépôt rugueux et poreux qui s'accumule surtout entre les dents et à la jointure avec les gencives. « Très fréquente, la gingivite est favorisée par le tabac et le cannabis, l'alcool mais aussi le stress, la grossesse, la ménopause, des maladies comme le diabète et certains médicaments.

 

Et cela est du à des particularités génétiques individuelles, que nous savons maintenant identifier et utiliser ! Nos gènes sont, en quelque sorte, une interface de communication entre notre « moi » et notre environnement, qu’il soit physique (ce que nous mangeons, par exemple),ce que nous ressentons (émotions, stress), ce que nous recevons (environnement électromagnétique). Ces gènes peuvent être soit stimulés, soit inhibés, soit ne pas réagir face à ces différentes influences.

 

Il existe différents groupes de gènes affectés à un ensemble de fonctions particulières, la détoxification des métaux lourds et des radicaux libres, par exemple. Selon la « forme » de ces gènes, ils auront une efficacité allant d’optimale à inefficace. La connaissance de ces formes génétique permet non seulement d’identifier en amont une sensibilité particulière à certaines affections, mais aussi et surtout de savoir quel traitement appliquer dans chaque cas particulier.

 

En effet, en utilisant des nutriments spécifiques, on pourra stimuler des gènes peu efficace, rendant ainsi ceux ci plus performant, ou bien « calmer » des gènes trop actifs, régulant de ce fait leur activité. Les résultats thérapeutiques obtenus sont excellents : action rapide, prévisibilité des résultats, bien sur en complément de soins dentaires adaptés et respectueux de l’écologie de notre corps.

 

 

 

 

 

Prendre soin de ses dents pour protéger son coeur

 

 



18/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour