athenadentalnews

athenadentalnews

Certains soins peuvent vous Úviter un passage chez le dentiste

Que ne ferait-on pas pour éviter une visite chez le dentiste! Pour celles et ceux qui serrent les dents à la seule idée de pousser la porte de leur cabinet, il est possible d’agir en amont pour, en tout cas, espacer les rendez-vous. D’abord, se préoccuper du cadre, c’est-à-dire de sa bouche et des muscles qui la font fonctionner. «Quand il existe des troubles musculo-squelettiques, il vaut mieux les soigner avant d’entreprendre des soins de parodontologie. Vous pouvez chercher plus de Lampe frontale sur outil du dentiste.

 

 

Choisissez des vêtements confortables et évitez cravate ou col de chemise trop serrés. En effet, en cas de malaise ce sont des éléments perturbateurs pour le praticien, qui cherchera à vous donner les premiers soins d'urgence. Par ailleurs, une tenue décontractée vous permettra de bénéficier de plus de confort pendant l'acte dentaire, ce qui est appréciable.

 

Ce sont des facteurs qui n’étaient que peu pris en compte par les dentistes, mais les choses changent», remarque Emil Tchomakov, chirurgien-dentiste à Paris. Par exemple, le placement des dents doit faire l’objet d’un examen attentif. Pour une bonne mastication pendant le repas comme pour un bon positionnement pendant le repos, celles d’en haut doivent s’engrener avec celles d’en bas.

 

Si un traitement préalable vous a été prescrit, n'oubliez pas de le prendre. Certaines interventions nécessitent impérativement une prémédication et si elle n'est pas suivie à la lettre, il faut s'attendre à des complications d'ordre local ou général, parfois très graves. Les médicaments les plus prescrits dans ce contexte sont les antibiotiques, les anti-inflammatoires et les anxiolytiques.

 

«Je travaille avec des orthodontistes afin de réduire les problèmes d’occlusion et faciliter leur travail de rééducation, confie-t-il. De même avec des orthophonistes, quand le sujet est le positionnement de la langue dans la bouche.» Deuxième préoccupation pour Emil Tchomakov: la lutte contre les bactéries pathogènes dans la bouche. «Elles sont source d’attaques, tant des dents que des gencives.»

 

Certaines interventions profondes, touchant à l'os notamment, entraînent fréquemment un gonflement assez impressionnant de la joue pouvant durer plusieurs jours - c'est le cas, par exemple, des extractions de dents incluses. Outre le traitement médicamenteux, il peut être intéressant d'appliquer sur la joue une serviette éponge chargée de glace. Cela aura pour conséquence de lutter encore plus efficacement contre l'inflammation responsable de ces symptômes.

 

 

 

 

Le centre hospitalier a recruté un chirurgien-dentiste au CV impressionnant

 

 

 

 

 



22/08/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour